Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

un été sans les hommes

  • Un Eté sans les Hommes,

    7690023324_un-ete-sans-les-hommes.jpg

    J'ai trouvé ce livre, comme sa couverture, plein de poesie, au sens propre comme au figuré d'ailleurs.

    L'héroine, Mia est une poetesse d'une cinquantaine d'année, son mari Boris vient de lui annoncer qu'il voulait faire une Pause.

    Pause qui, comme nous le confirme Mia la narratrice, dans un style plutôt rentre dedans, est française et a 20 ans de moins qu'elle....

    Ce livre c'est un bout de l'histoire de Mia, de son couple en crise, mais aussi un bout de celle de Laura la mère de Mia et de trois de ses "vieilles" amies qui se battent contre les affres de la vieillesse, mais également l'histoire d'une jeune mère aux prises avec un jeune mari colérique et de 7 adolescentes tendres et cruelles venues assister à un club de poesie durant l'été.

    Un été sans les hommes est un livre finallement plein de cruauté -celle de la vie en sommes- et de douceur -celle des autres, des rencontres-, qui se lit d'une traite avec parfois au fond de la gorge une possible larmichette retenue par l'humour doux-amer de Mia Siri Hustvedt.

    Un bon moment a passer allongé sur une chaise longue au soleil (quand il y en a bien sur) ou dans son canapé si toutefois on a ni la chaise longue ni le soleil!

    Un spéciale dédicace à mon amie G. dont j'admire beaucoup le courage et l'humour

    (n'hésites pas à m'envoyer un mail pour corriger mes fautes...j'ai tout essayé, le latin, la lecture, rien n'y fait et je m'en excuse auprès de vous tous amis lecteurs!!)

    Bonne journée

    La fée de beaux voyages au fil des pages