Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tcl

  • Très chers voyages en bus,

    J'aime bien prendre le bus.

    Avec le bus pas de coup de klaxon intempestif pour que j'avance un peu plus vite, pas de cri, ni d'insultes pour trouver une place, pas de créneau à gauche (je préfère ceux à droite c'est comme ça!). Et puis asurtout, je peux lire en me rendant à mon travail. (tu peux le faire en voiture bien sur mais quand même c'est un peu dangeureux...).

    Bref, j'aime prendre le bus.

    Le bus est un concentré du monde.

    La matin quand je part, j'y croise beaucoup de jeunes parents, maman ou papa; un doudou entre les dents, une poussette dans la main gauche et un sac à goûter dans la droite. Ecoutant patiemment toutes les histoires fabuleuses (ou non) que leurs enfants ont à leur raconter, y compris à 8h du matin. Parce qu'un enfant, et ça j'adore, ça a toujours des histoires à raconter. Alors ça raconte avec des mots d'enfants et puis des mots de grands.

    "Tu comprends papa hein?"

    1663.jpg

    On y croise des gens qui comme moi vont à leur travail avec plus ou moins de plaisir. Ca sent le prafum...parfois trop, le gel douche, l'après rasage, le propre (enfin pas tous...).

    C'est triste de voir que les gens ont généralement le visage fermé dans les transports, comme pour se protéger des autres. Se protéger de quoi exactement, je l'ignore. Peut être ont ils peur que leur âme s'envole dans un sourire...

    Certains discutent néanmoins entre eux, des vieilles dames parfois qui vont faire leur courses, des collègues qui se croisent, des amis. D'autres lisent, un livre, le journal. D'autes encore écoutent de la musique pour un isolement total - foutez moi la paix!- cela dit le volume est parfois tellement élevé qu'on entend leur musique dans la moitié du bus... Et puis il y a ceux qui parle si fort dans leur téléphone qu'on entend presque toute la conversation, comme ce monsieur qui tient certainement la caisse dans un café et qui cri a son patron (suppose t on) qu'un habitué (suppose t on encore) Jean Pierre pour le citer, a laissé une ardoise de 25 euros hier en ne règlant pas de suite, une bouteille de champagne, d'où l'écart de caisse.

    Et pusi il y a cette dame pas très bien, qui parle seule, avant de parler au premier qui passe pour lui raconter ses malheurs... Réels ou imaginaires , je l'ignore, mais ça la tourmente beaucoup.

    Le bus est un concentré du monde, des hommes et des femmes qui se frolent sans rien connaître des bonheurs ou des malheurs des autres. Et pourtant c'est vraiment un moyen de transport que j'adore, on y voit le monde aussi bien dedans que dehors.

    Et vous comment vous rendez vous au travail?

    Bonne journée

    La fée des voyages en bus.