Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

quai du polar

  • Très cher monde du polar,

    Un peu tard je vous l'accorde mais voilà un petit retour sur le Festival Quai du Polar qui s'est déroulé à Lyon du 4 au 6 avril, cela dit avec mon billet de lundi, on reste dans le thème!

    Voilà ce que vous avez loupé si vous n'étiez pas là pour assister à l'excellent festival Quai du Polar


    vidéo Boulevard 132 Production

    4 Jours de Polar, de dédicaces, de théâtre, d'expositions, de spectacle, de conférences, d'enquêtes, 4 jours pour se régaler de rencontres et de découvertes noires!

    Je n'ai bien évidement pas pu tout faire et tout voir- la programmation était très dense - mais j'avais un petit programme auquel je me suis tenue et qui a comblé toutes mes attentes, comme chaque année!

    Pour commencer c'est tout juste sortie du bureau que je me suis précipitée au Palais du commerce pour rencontrer celle qui m'a empêché plus d'une fois de dormir... la diaboliquement excellente Karine Giebel!

    Une femme charmante sans une seule lueur de psychopathologie dans l'œil comme on pourrait le croire quand on lit ses livres...du coup je me suis fait dédicacer "Meurtre pour rédemption" #contente !

    Et puis j'ai participé -de mon plein gré- à une "Dictée Noire" énoncée par le talentueux et bien agréable Hippolyte Girardot.

    Que du beau monde j'vous dis!

    20140404_173647.jpg

    Notre "devoir" ce jour là fut tirée d'une nouvelle savoureuse et drôle de Donald Westlake.

    C'était réellement agréable (si si j'vous jure!), d'autant que par manque de temps nous n'avons pas pu faire la correction, du coup j'ignore le résultat de ma performance, l'organisateur à promis des livres aux 5 meilleurs....j'attends...ouais....j'attends...

    Et pour finir parce que je suis une femme qui aime varier les plaisirs (ouais c'est tout moi ça!), je suis allée pour la première fois faire un tour à la galerie Le Bleu du Ciel.

    Initialement c'est pour voir l'expo "noire" de "Weegee the Famous" 

    Pour la première fois sur Lyon des photographies du «fameux» photographe seront présentées. Ses travaux, entièrement en Noir et blanc, se focalisent sur la vie nocturne de la ville de New York et nous conduisent vers une succession d’incidents sordides ou tragiques.
    Pour l’artiste, son approche photographique consiste à «Montrer combien, dans une ville de dix millions d’habitants, les gens vivent en complète solitude».

    Qui ne m'a pas vraiment emballé à dire vrai, j'ai trouvé ces photos trop "noires", et pour certaines carrément sordides...

    Mais bon comme on dit les goûts et les couleurs...

    En revanche, une autre exposition cohabitait avec celle de Weegee, et qui m'a elle vraiment plu!

    Il s'agit de "Souvenirs d'en France" de André Gamet.

    Je suis totalement tombée sous le charme de ces photos, bouts d'histoire, bouts de vies, bouts d'avant. Je ne sais pas pour vous, mais je trouve qu'on "entend" ses photos!

    Andre_Gamet_Lumiere_et_jalousie_1940.jpg

    20140405_160244.jpg

    20140405_160256.jpg

    On a rien inventé avec le Free Hug...!

    AndreGametLyon.jpg

    (cet endroit devrait dire quelque chose aux lyonnais!)

    Un bien joli plongeon dans le passé d'après guerre.

    Une bien belle découverte que cette galerie qui fait à priori dans l'éclectisme, comme dirait l'autre, je reviendrai!

    Un bilan plus que positif donc pour ce 10ème Quai du Polar, l'année prochaine n'oubliez pas de réserver votre week end!

    Si vous ne deviez citer qu'un auteur de polar, ce serait qui?

    Bonne journée à tous

  • Très chère Karine,

    Chère Karine,

    Il m'a fallut plusieurs jour pour me remettre de mes émotions et pour pouvoir t'écrire.

    Je te dis tu, j'espère que tu ne t'en offusqueras pas, mais la dernière fois que j'ai posé les yeux sur "toi", j'étais dans mon lit, en larmes et complètement bouleversée alors bon, on est pour ainsi dire un peu intime maintenant non?!

    Diabolique et talentueuse Karine Giebel, les 988 pages (rien qu'ça!) de tes "Meurtres pour Rédemption" sont une véritable plongée en enfer!

    Tu y réussi l'exploit de faire se dérouler les 3/4 du livre entre les quatre murs d'une prison pour femmes, sans que je ne me sois ennuyée une seule seconde.

    J'ai étouffé souvent, comme la désagréable impression que quelqu'un me tenait la tête sous l'eau par intermittence, j'ai angoissé, j'ai suffoqué, mais je n'ai pas vu passer les pages! Bien et mal se sont parfois (souvent) mélangés entre les pages et dans ma tête, pour me mieux me perdre et me faire ressentir des émotions terrifiantes...animales!

    71zaUQ2XjeL__SL1500_.jpg

    "Marianne, vingt ans. Les barreaux comme seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière.
    Indomptable, incontrôlable, Marianne se dresse contre la haine, la brutalité et les humiliations quotidiennes.
    Aucun espoir de fuir cet enfer, ou seulement en rêve, grâce à la drogue, aux livres, au roulis des trains qui emporte l’esprit au-delà des grilles. Grâce à l’amitié et à la passion qui portent la lumière au cœur des ténèbres.
    Pourtant, un jour, une porte s’ouvre. Une chance de liberté.
    Mais le prix à payer est terrifiant pour Marianne qui n’aspire qu’à la rédemption..."

    Tu m'avais déjà bluffé avec "Juste une ombre" mais là autant te dire que je suis ta chose!!

    Alors s'il te plait ne soit pas surprise (n'aie pas peur surtout!) quand je viendrai te dire tout cela de vive voix d'ici peu...Puisque tu es l'une des invitées de l'édition 2014 du Quai du Polar qui se déroulera à Lyon du 4 au 6 avril 2014 ! (hihihihihihihi !!!!!!!!! petit cri de joie façon flipper le dauphin!!!)

    Je te dis donc merci pour cet excellent moment et à très bientôt!

    Poutoux