Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nez

  • Ode à mon nez!

    A l'insu de mon plein gré comme dirait l'autre, j'ai constaté hier une chose capitale (au moins!)

    On ne nous dit pas tout!!

    Ah non, c'est pas ma réplique à moi ça...

    Bref j'ai constaté par la force des choses et des courants d'air incidieux, qu'on ne glorifiait pas assez le bon fonctionnement de nos organes et autres parties de notre corps.

    Prenez mon nez par exemple: petit, mignon (oui parfaitement!) et qui bouge quand je parle parait il.

    Mais ça c'était avant...

    (la télé c'est tabou, on en viendra tous à bout!)

    Aujourd'hui, faute à cet enfoiré de courant d'air et au squash (c'est en sortant du squash, son corps musclé et luisant de sueur que Brenda croisa Kyle, le coup de foudre fut immédiat..que j'ai pris froid...c'est un signe non, faut p'têtre que j'arrête), bref faute à tout ça, mon nez s'apparente désormais à un tubercule de gros calibre qui aurait la couleur d'une betterave...

    C'est dire à quel point je suis au summum de ma sexy attitude en ce moment.

    Tout ça pour dire que je me foutais totalement de mon nez il y a deux jours, quand celui ci ne se prenanit ni pour la fontaine de Trevi ni pour l'autoroute du soleil un week end de 15 Août.

    Aujourd'hui alors que je ne fais aucune différence entre le goût d'un schokobons et celui d'un bout de reblochon, mon nez, mon isme, que dis je ma péninsule (ça claque ça comme réplique, je suis sure qu'on peut en faire quelque chose...), prend soudain une importance telle que j'y pense toute la journée.

    nez, lyon, ruhme


    Tout ça chers amis lecteurs et lectrices pour vous encourager aujourd'hui à prendre conscience du bonheur que vous avez de pouvoir sentir (les effets de la grève des éboueurs pour les lyonnais), l'odeur exquise de ce début de printemps!

    Inspirez, expirez!!! (moi j'peux pas!)

    Bonne journée à tous et à toutes

    La fée du grand n'importe quoi (mais adore ça!)