Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la marquise

  • Très chère Paillettes Party,

    Hier soir j’ai assisté pour vous, telle une grande reporter, que dis je un agent infiltré même, à la Paillettes Party organisée par le magazine Paulette dans notre bonne vieille Province Lyonnaise.

    P1180584.JPG

    J’avais revêtu pour l’occasion mes habits de lumières (et de paillettes) que n’aurait certainement pas renié Dalida. M’enfin certes j’avais des paillettes mais juste ce qu’il faut seulement, c’est qu’il ne s’agissait pas de ressembler à une boule à facette… ou à nos mères au plus fort de l’époque disco feaver…(subtilité que de toute évidence certaines n’avaient pas saisie…)

    P1180589.JPG

    Mon indispensable acolyte pour une soirée paillettes était quand à elle frigorifiée malgré des températures limite caniculaire pour nous (et pour un hiver) mais polaires pour ma pauvre morue pailletée bien loin de son île (40° vs 8° = choc thermique!).

    P1180601.JPG

    1er Constat plus qu’alarmant:

    La Paulette est jeune, très jeune…et ça fait mal!

    2ème Constat:

    On ne change pas une équipe qui gagne (et qui a fait ses preuves des années durant), ma morue et moi, classe et “glitter” à fond avons pris à notre habitude une déspé chacune alors que la majorité de ces minis Dalida sirotaient avec élégance et style un cocktail au nom exotique. Notre couverture est compromise…

    Nous déambulons donc bière à la main dans la péniche “La Marquise” pour approcher davantage la chanteuse hyper pêchue qui sautillent depuis tout à l’heure en chantant. Mia April. J’ai adoré son style, sa musique et sa voix!

    P1180598.JPG

    (tout comme j'ai adoré ça combishort avec un p'tit noeud pap')

    En revanche arrivées trop tard (qui l’eut cru!), les cupecakes de Laureline’s Corner avaient déjà tous été dévoré. La paillette ça creuse la Paulette dis donc! Soirée fifilles jusqu’au bout des ongles, à défaut de pouvoir encore goûter aux cupecakes, on pouvait si le coeur nous en disait, se faire coiffer, se faire photographier ou se faire tatouer à la paillettes (of course!).

    Alors comme promis j’ai évidement acheté le numéro 2 de Paulette que je n’ai pas encore lu mais dont je vous parlerait bien sur dès que ce sera fait!

    couv2.jpg

    Une chose est certaine, impossible de ne pas féliciter la détermination de ces Paulettes fondatrices, la soirée était réussie à n’en pas douter!

    Qu'il me plaise ou non, je souhaite d'ailleurs une longue vie à Paulette!

    P1180603.JPG

    Et joyeux presque Noël à vous toutes les Paulettes!!!!!!!!!

    Je vous retrouve mardi.

    La fée des soirées hyper glitter