Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cabaret

  • Très cher Âne Rouge

    Ce fût l'une, parmis bien d'autres, de mes découvertes du week end.

    L'Ane Rouge a toujours été pour moi, comme Les Pieds dans le Plat,

    un endroit un brin "has been" qui existait déjà à l'époque où mes parents se trémoussaient sur la piste de l'Alibi.

    cabaret, ane rouge

    Et bien pour être tout à fait honnête c'est effectivement un peu ringard. Mais uniquement je pense à cause des tenanciers qui eux le sont totalement, en plus d'être désagréable.

    Très cher Ane Rouge,

    j'ai néanmoins passé en tes murs une soirée bien sympathique. L'occasion et la présence d'amis y sont pour beaucoup, car force est de constater que le dîner n'y était pour rien!

    En effet l'Ane Rouge se veut organisateur de dîner-spectacle, en toute logique, il nous faut donc un dîner...

    Il parait vite évident que le chef est un pote des patrons ancien vendeur de téléphone ou pas mais qui en tous cas n'a jamais réelement appris à faire la cuisine.

    Donc pour le dîner:

    "mention très passable"

    Sur le service, comme je le disais plus haut, le sourire et l'amabilité même, n'étaient pas compris dans le menu!

    En revanche, la bonne surprise s'appelle:

     

    P1110293.JPG

     

    Ben oui, la deuxième partie d'un dîner-spectacle, c'est le spectacle.

    La scène n'est pas très grande, idéale pour un one man/woman show, le comédien est du coup très proche du public, une performance qui n'est pas évidente. Reste en plus à faire rire le public.

    Challenge relevé et réussi pour Gabriel qui m'a fait mal au ventre, tellement j'ai rigolé.

    Un personnage truculent, un brin vulgaire, pas très délicat (il dit avoir fait école auprès de Bigard dont il n'a heureusement pas gardé le côté trop gras), qui brosse quelques portraits de notre quotidien avec humour et qui donne une recette infaible contre les abrutis (qu'on utiliserait volontier si toutefois elle ne nous menait pas directementt en prison...).

    Une mini ola* pour sa caricature du "givordin" sketch seulement compréhensible par les Lyonnais et autres gônes, hilarant!

    Et une autre pour sa leçon de vie "si nous étions un peu moins "éduqué", nous aurions moins de mal a supporter les cons...

    ils nous paraitraient forcément moins con, puisqu'on le serait davantage..." (profond n'est ce pas?)

    (j'ignorait à ce moment là que je ferai la douloureuse expérience de la connerie humaine dès le dimanche matin aux puces du canal...mais nous en reparlerons prochainement!)

    Malheureusement le dîner et le service ne me feront pas revenir, malgré une bonne soirée en définitive.

    Alors très Cher Ane Rouge, merci pour cette soirée, dommage que le choix de ton personnel ne soit pas aussi "heureux" que le choix de tes humoristes!!

    Et merci a Gabriel pour cette grosse "marrade".

    La fée des découvertes

    *Mini Ola: nf: mouvement de foule le plus souvent observé lors de soirée/évenement en petit comité, voir seul... qui consiste à se lever et à lever ses bras en criant "Ola" et à se rassoir, pour communiquer son enthousiasme. Est une version "mini" donc des olas observées lors de compétitions sportives qui elles necessitent une quantité importante de participants (si non ça fait trop pas d'effet!).


    Attention Teaser: Dans les jours qui viennent je vous parlerai de ma première visite aux puces du Canal et de notre rencontre avec un abruti, mais également du fait que je suis littéralement tombée amoureuse de l'actrice principale de Never Let me Go, je vous parlerai aussi de "Une Gourmandise" que j'ai terminé et de bien d'autres choses encore!