Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cinema - Page 3

  • Très cher Stéphen Daldry,

    favelas,cinéma,très chère,lyon,ugc

    Cette fois encore je n'étais pas franchement décidée sur le film...Puzzle? Paradise Lost? et puis au final comme la semaine dernière, je n'en ai choisi aucun des deux et je suis allée voir: Favelas de Stephen Daldry.

    Encore une fois, bien m'en a pris, j'ai eu pour ce film un véritable coup de cœur.

    Stephen Daldry mais si vous le connaissez, c'est entre autre le réalisateur de l'excellent Billy Elliot!

    Favelas c'est l'histoire de deux jeunes garçons (puis de trois) issus des Bidonvilles de Rio qui découvrent au milieu des ordures de la décharge dans laquelle ils travaillent un porte feuille...que la Police (corrompue) recherche.

    Favelas c'est une histoire d'amitié, de justice, de courage, mais c'est aussi l'histoire terrible (bien que romancée) de la misère des Favelas et des ravages de la corruption.

    Les trois jeunes comédiens qui campent Raphael, Gardo et Gabriel sont extrêmement touchants et étonnants de crédibilité. On s'attache à eux presque instantanément et on suit leurs aventures sur un rythme effréné et sur une bande son hyper pêchue!

    Les critiques n'ont pas été unanimes sur ce film mais moi je l'ai trouvé d'un optimisme contagieux qui vous fait sortir de la salle de ciné avec un joli sourire aux lèvres!

     
     
     
    Si vous avez l'occasion n'hésitez pas et venez me dire ce que vous en avez pensé!
    Vendredi je vais voir Interstellar, je ne sais pas trop à quoi m'attendre...on verra bien!
     
    Bonne journée à tous
    Bisous bisous
     
  • Très chère Nature,

    Bonjour, bonjour,

    Après une longue hésitation, Interstellar? Paradise Lost? c'est finalement Grizzly que je suis allée voir, aucun rapport je sais mais c'est comme ça! 

    Riche idée que j'ai eu là, j'en ai pris plein les yeux et pour être tout à fait honnête j'ai souri niaisement du début à la fin.

    Un peu comme mon petit voisin de droite, un petit garçon de 4 ans ½  accompagné de son papa et de ses deux doudous marmottes (au petit les doudous, pas au papa!).

    Grizzly, c'est le tout nouveau Disney Nature, on y suit la première année de vie de deux adorables oursons et de leur maman dans les paysages somptueux de l'Alaska.


     

     

     

    Les images sont stupéfiantes, le spectateur a tantôt l'impression d'être un ours accompagnant cette jeune famille, tantôt un oiseau, tantôt un poisson selon où se place la caméra. En tous cas tout du long nous sommes minuscules face à tant de beauté.

     

    Je craignais de m'ennuyer un peu, il n'en fut rien, on en redemande!

     

    Et puis quelle merveilleuse idée de prolonger la magie durant le générique, mais la magie du cinéma cette fois ci, en voyant les équipes de tournage postées à quelques mètres seulement des ours ou bien dans le lit de la rivière pour filmer les saumons comme si on y était.

    C’est en voyant ce genre de chose que j’aime réaliser à quel point certains ont des métiers de dingues, entre ceux qui filment les ours dans leur habitat naturel et ceux qui par exemple font se poser des appareils spatiaux sur une comète… J’adore !!

    En tous cas, entre adultes ou avec vos petits ce film est un enchantement du début à la fin, n’hésitez pas !

    03151bd2dd3b178c503d3693df6ee020_large.jpg

    *****

    NB: Les résultats du concours dans l'après midi!!


     


  • Très chers Woddy et Jorge #cinéma,

    Avant je n'étais pas franchement amateur du cinéma de Woody Allen, mais comme dirait l'autre, ça c'était avant.

    Non pas que je sois depuis, devenue inconditionnellement fan de son travail, d'autant que je n'ai à ce jour vu que deux de ces films (Minuit à Paris), mais ces deux films en question m'ont fait passer de très bons moments.

    Le dernier en date, Magic in The Moonlight:

    large_f8f20EGnTZLhNJjlETts89sX5LT.jpg

     
    Woody Allen signe ici une bluette bien agréable, à l'intrigue facile mais qui fait passer un joli moment en compagnie de Colin Firth qui campe un goujat à l'égo et la maladresse surdimensionnés, rôle qui n'est pas sans rappeler un certain Darcy et d'Emma Stone, en fausse ingénue et vraie roublarde, tout simplement lumineuse!
    L'image parfois cotonneuse, baignée dans une lumière dorée, donne parfois l'impression d'être au beau milieu d'un tableau de Monet, dans lequel on se promène avec plaisir. L'histoire se déroulant dans les années 20, les décors et les costumes d'une élégance oubliée sont un véritable délice pour les yeux (c'est beau!) ! A défaut de laisser un souvenir indélébile Magic in the Moonlight fait sourire du début à la fin et c'est déjà très bien au regard de la météo bien morose!
     
    Mon week end ayant eu un jour de plus (vive les RTT!!!), j'ai eu le plaisir de voir un second film parfaitement de saison: La légende de Manolo de Jorge Gutierrez.

    legende-de-manolo-affiche.jpg

     
    Quand j'ai vu la bande annonce, j'ai tout de suite pensé aux Noces Funèbres de Tim Burton, en effet la Légende de Manolo de Jorge R Gutierrez, se déroule au Mexique, le jour des Morts, et si on retrouve une certaine similitude dans l'idée générale, la comparaison s'arrête là. C'est l'histoire d'une fille, Maria (encore!) et de deux hommes Manolo et Joaquim qui se disputent son cœur (classique!), tous deux seront prêt à tout pour la conquérir, jusqu' à aller chercher Maria aux royaumes des morts...Et dans la croyance Mexicaine il y en a deux de royaumes (la galère!), celui des âmes chéries et celui de celles oubliées de tous. A la tête de ces deux royaumes...un couple "en crise" qui fait des paris pour pimenter son quotidien et entretenir la flamme... La légende de Manolo ravira les petits, mais pas seulement, l'histoire et les personnages sont très touchants, la musique (dommage que les chansons ne soit pas en espagnol..) fait battre la mesure et les couleurs de ce film sont un véritable feu d'artifice qui illuminera votre journée et ce quelque soit la couleur du ciel, alors foncez faire le plein de bonne humeur!
     
    Plein d'autres films à voir dans les prochains jours, heureusement qu'il y a les jours fériés ;-)
    Et vous qu'avez vous vu? aimé? racontez moi?
     
    Bonne journée! Et n'oubliez pas:
     
     
     Bisous!
     
     
     
  • Très chère Famille Bélier,

    Aujourd'hui j'avais prévu de vous emmener à nouveau à Mayotte et puis ma soirée d'hier m'a convaincu de vous emmener au cinéma...!

    Hier soir donc, j'étais une nouvelle fois invitée par les cinémas UGC à une séance "label des spectateurs", souvenez vous, je vous ai déjà expliqué le principe ici. C'est donc sans savoir ce que j'allais voir que j'ai chaussé mes lunettes quand la salle s'est éteinte...

    Nous avons très vite compris qu'il s'agissait d'un film français avec au casting l'excellent François Damiens et la talentueuse Karin Viard. Bienvenue chez "la Famille Belier" (comme un Belier!).

    246130_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

    La famille Belier est quelque peu atypique, tous sont sourds...sauf la jeune et jolie adolescente. Et figurez vous qu'elle se découvre grâce à son professeur fan de Michel Sardou, un don...pour la chanson! Difficile de faire comprendre à ses parents sourds sa passion pour le chant...Difficile d'avoir l'impression de faire partie de deux mondes différents...

    Ce film est terriblement émouvant, il est drôle aussi, François Damiens et Karin Viard dont on n'entend pas la voix de tout le film sont époustouflants de talent, tout comme l'est la jeune comédienne Louane Emera, pleine de justesse et d'une grande fraicheur! J'ai adoré!!

     
    Je ne serai probablement pas allée voir ce film là sans recommandations et le découvrir ainsi ce soir fut un très agréable moment de cinéma
    Alors si vous aussi vous êtes comme moi et que vous attendez qu'on vous recommande un film, faites moi confiance, foncez le voir, il sort le 17 décembre!